top of page

Diagnostiquez votre pelouse : les mauvaises herbes

Vos problèmes de pelouse peuvent provenir de sources très distinctes les unes des autres. Les mauvaises herbes sont la source la mieux connue de dégradation du gazon. Malgré cela, beaucoup ne connaissent pas les nombreuses variétés de mauvaises herbes pouvant catalyser négativement votre pelouse.

Pour vous aider à différencier les herbes inoffensives de celles néfastes, Les Aménagements Lamontagne Inc vous encouragent à en apprendre davantage, en naviguant parmi les mauvaises herbes ci-dessous :

  • Le chénopode blanc
    Description Le chénopode blanc possède des feuilles ovales en alternance sur la tige. La tige est carrée et a une coloration rouge. Les semences sont rarement observables dans les p elouses résidentielles à cause de la tonte qui est effectuée régulièrement. Moyens de prévention et de contrôle Première stratégie : réduire la hauteur de tonte à 3 cm après l’établissement des semences à gazon Deuxième stratégie : ensemencer la pelouse à l’automne Troisième stratégie : utiliser un herbicide en postémergence
  • Le chiendent
    Description Le chiendent est une graminée vivace qui se multiplie par ses rhizomes. La tige est ronde et de longues auricules se referment une par-dessus l’autre. Le chiendent est connu pour ses effets allélopathiques sur d’autres espèces ce qui augmente sa compétitivité. La longueur des entre-nœuds des rhizomes est importante comparativement à d’autres espèces rhizomateuses. La ligule est courte, membraneuse, entière, arrondie et glabre. Moyens de prévention et de contrôle Le chiendent se répand grâce à ses rhizomes. Il est toutefois sensible aux températures élevées et peut seulement s’installer dans les pelouses peu denses. Première stratégie : éliminer les bouquets de chiendent par un arrachage mécanique, puis utiliser des semences non contaminées Deuxième stratégie : fumiger le site contaminé et utiliser un herbicide non sélectif avant l’établissement d’une pelouse Troisième stratégie : tondre le gazon le plus bas possible, augmenter la fertilisation azotée durant les périodes chaudes et s’assurer que le terreau utilisé est exempt de rhizomes de chiendent
  • La digitaire
    Description La digitaire est une plante qui s’établit tôt au printemps, qui complète son cycle vital et meurt au début de l’automne. Identification La digitaire est une plante qui se reproduit via les semences. Elle est vert pâle et son port est prostré. La digitaire astringente est plus petite et moins pubescente que la digitaire sanguine. Les feuilles de la digitaire sont courtes, pubescentes à partiellement pubescentes et enroulées au niveau du nœud. La gaine des feuilles est fendue, aplatie et partiellement pubescente. Il y a présence d’auricules. La ligule de la digitaire sanguine est large, membraneuse et dentée, tandis que, chez la digitaire astringente, elle est lisse et homogène. Moyens de prévention et de contrôle Première stratégie : éviter d’établir un gazon au moment où les digitaires germent et éviter de scarifier (verticutter) durant cette période Deuxième stratégie : augmenter graduellement la hauteur de tonte au moment où les semences de digitaire germent, puis redescendre la hauteur de tonte légèrement lorsque la digitaire commence à produire des semences; ramasser les débris de tonte Troisième stratégie : réduire la fertilisation azotée une fois la digitaire présente en utilisant une source d’azote à libération lente ou en réduisant le taux d’application d’azote d’un engrais conventionnel Quatrième stratégie : sur les terrains où les infestations de digitaires n’ont qu’augmenter au cours des dernières années, utiliser un herbicide en préémergence lorsque la température du sol atteint 13 °C durant 4 à 5 jours consécutifs
  • La mauve à feuilles rondes
    Description On retrouve surtout la mauve à feuilles rondes sur les terrains dont la hauteur de tonte est supérieure à 5 cm et où la pelouse est tondue à moins d’une semaine d’interv alle. Les feuilles sont lobées, poussent vers le haut et prennent naissance à la base de la racine. Sur des terrains tondus régulièrement, les feuilles de la mauve sont plus petites et ressemblent beaucoup au lierre terrestre. Moyens de prévention et de contrôle La mauve à feuilles rondes n’occasionnera pas de problème là où la pelouse est tondue à un intervalle minimum d’une semaine. Première stratégie : tondre le gazon à une hauteur inférieure à 3,5 cm Deuxième stratégie : voir le pissenlit Troisième stratégie : voir le pissenlit
  • La mousse
    Description Les mousses sont une forme de vie primitive des plantes et regroupent plusieurs espèces. Elles forment des tapis denses qui s’étendent sur le sol. Les mousses se dév eloppent très bien dans les endroits frais, ombragés et humides. Elles ne forment pas de vraies racines, mais elles produisent des rhizoïdes qui sont des structures filamenteuses adhérant légèrement au sol. Moyens de prévention et de contrôle Le contrôle des mousses repose essentiellement sur l’utilisation de pratiques culturales plutôt que sur l’usage des herbicides. Première stratégie : améliorer le drainage en installant un système de drainage de surface (si nécessaire) Deuxième stratégie : enlever les drageons des arbres et des plantes ornementales afin de réduire l’ombre et permettre une meilleure circulation de l’air et une pénétration de la lumière Troisième stratégie : appliquer de la chaux directement sur la mousse, 34-45 kg par 1000 pi², puis la râteler une fois déshydratée
  • L’oxalide
    Description L’oxalide dressée est trifoliée. La tige bifurque à la base et est légèrement pubescente. Les pétales des fleurs sont jaune vif et les semences se trouvent dans une capsule à 5 côté s qui pointe vers le haut. À maturité, ces capsules éclatent et peuvent disséminer les semences à plus de 50 cm. Moyens de prévention et de contrôle L’invasion de l’oxalide dans les pelouses peut être prévenue en maintenant un gazon dense durant les périodes chaudes, lorsque les semences commencent leur germination. L’arrachage manuel des plants isolés d’oxalides peut réduire leur importance. Première stratégie : enlever manuellement lorsque les plants sont peu nombreux dans la pelouse, éliminer les plants d’oxalides dans les plates-bandes adjacentes au gazon, car les semences peuvent se disséminer facilement Deuxième stratégie : contrôler les insectes pouvant occasionner des dommages durant l’été; dans plusieurs cas, le gazon affecté par le ver blanc ou la punaise velue sera envahi par l’oxalide Troisième stratégie : utiliser un herbicide en postémergence; les traitements localisés donnent d’excellents résultats
  • Le pied-de-coq
    Description Cette graminée a un port érigé et se développe en touffes de texture grossière dans les pelouses. Les feuilles du pied-de-coq sont larges, en forme de ruban, de color ation rouge à pourpre. Les semences sont rougeâtres et ont de très longues soies. Le pied-de-coq germe au printemps lorsque la température du sol a atteint de 15 °C à 18 °C. Méthodes de prévention et de contrôle Le pied-de-coq n’est pas compétitif dans une pelouse établie, mais peut le devenir sérieusement lorsqu’il est bien implanté. Première stratégie : voir la digitaire Deuxième stratégie : voir la sétaire Troisième stratégie : voir la digitaire Quatrième stratégie : voir la sétaire
  • Le pissenlit
    Description Tout le monde le connaît! Moyens de prévention et de contrôle Le pissenlit peut être arraché à la main. On doit cependant s’assurer d’ar racher au moins les deux tiers de la racine, sinon les bourgeons végétatifs de la partie de la racine formeront des rosettes. Cette erreur entraînera l’apparition de deux ou trois plants là où il n’y en avait qu’un! Première stratégie : maintenir un gazon dense et une fertilisation azotée adéquate, contrôler les insectes et les maladies pour réduire le nombre de zones dénudées dans lesquelles les semences de pissenlit peuvent se disséminer Deuxième stratégie : arracher les pissenlits à la main Troisième stratégie : appliquer un herbicide en postémergence lorsque le pissenlit est en croissance active; les applications automnales sont souvent les plus efficaces
  • Le plantain majeur
    Description On retrouve le plantain un peu sur tous les types de sol. Il pousse en rosettes, ses feuilles sont larges avec des nervures parallèles proéminentes. Les feuilles sont orientées parallèlement par rapport au sol et la marge des feuilles est souvent ondulée. Moyens de prévention et de contrôle Le plantain commun est présent dans les gazons clairsemés. Il rivalise avec les jeunes pousses de gazon pour l’espace et la lumière avec ses feuilles larges et prostrées. Première stratégie : ajuster le pH et la fertilisation; le plantain commun s’adapte très bien aux sols dont le pH est supérieur à 8 et donc les endroits où l’eau d’irrigation a un pH élevé, peuvent engendrer des problèmes de plantains Deuxième stratégie : voir le pissenlit Troisième stratégie : appliquer un herbicide en postémergence au milieu du printemps ou à l’automne; le plantain apparaît plus tard en saison que le pissenlit donc un traitement fait contre le pissenlit, lors de sa floraison, n’aura aucun effet sur le plantain majeur
  • La renouée des oiseaux
    Description De toutes les espèces de mauvaises herbes annuelles à feuilles larges, la renouée des oiseaux est celle dont les semences germent le plus hâtivement. Cette plante a une croissance à basse et peut former des plaques de végétation de 3 à 4 pieds de diamètre. Chaque tige est feuillue et à chaque nœud, une fine membrane est présente. Les feuilles sont bleu-vert dans les sols compactés, mais vert clair dans les sols meubles. La renouée des oiseaux s’établit et survit dans des sols extrêmement compactés grâce à sa capacité de fonctionner sous des conditions de faibles taux de diffusion d’oxygène dans le sol. Moyens de prévention et de contrôle La renouée des oiseaux est un très bon indicateur de problèmes de compaction du sol. Les pratiques culturales réalisées dans le but d’empêcher, de réduire, de minimiser ou d’éliminer la compaction du sol doivent être employées. Première stratégie : une aération et un contrôle du trafic afin de réduire la compaction Deuxième stratégie : augmenter la fertilisation azotée à l’automne après le commencement du stade de reproduction de la renouée des oiseaux, car elle est moins compétitive Troisième stratégie : utiliser un herbicide en postémergence lorsque la renouée des oiseaux est jeune et en croissance active; il faut traiter avant que le plant ait commencé sa croissance prostrée
  • La sétaire
    Identification La sétaire est une annuelle d’été que l’on retrouve en touffes dans la pelouse. Elle ne persiste pas dans les gazons établis. La sétaire glauque est rencontrée plus fréquemment dans les gazons et semble être plus persistante que la sétaire verte. La pubescence au niveau de la gaine est un des principaux critères permettant de les distinguer. La gaine de la sétaire glauque est lisse et parsemée de poils tandis que celle de la sétaire verte est chevelue le long de sa marge. Les semences des deux types de sétaires sont formées dans des panicules très denses qui ressemblent à une queue de renard d’où son nom anglais « Foxtail ». Les sétaires germent lorsque la température du sol atteint 18 °C. Méthodes de prévention et de contrôle Les deux types de sétaires représentent un problème principalement lors de l’établissement de la pelouse. Il s’avère donc difficile de choisir un herbicide utilisé en préémergence puisqu’il affectera, du même coup, la germination des semences à gazon. Les sétaires ne sont pas très compétitives dans les pelouses établies, mais peuvent le devenir lorsqu’elles s’installent à partir des semences. Première stratégie : voir la digitaire Deuxième stratégie : réduire légèrement la hauteur de tonte lorsque les sétaires produisent leurs semences et récolter les débris; une hauteur de tonte de 4 cm ou moins empêchera les sétaires de produire de grandes quantités de semences Troisième stratégie : voir la digitaire Quatrième stratégie : si les sétaires ont été un problème durant l’année d’établissement, on peut utiliser un herbicide en préémergence au printemps de l’année suivante
  • Le trèfle blanc
    Description Le trèfle blanc est une légumineuse stolonifère qui possède des feuilles composées, palmées et divisées en trois folioles. Les fleurs sont blanches à l’apparence de petites boules et apparaissent de la mi -mai à septembre. Le trèfle blanc peut produire des fleurs et des semences à des hauteurs de tonte très basses. Une faible fertilisation azotée et toutes les autres causes engendrant l’apparition de zones dénudées rendent le gazon susceptible à une invasion du trèfle blanc. Moyens de prévention et de contrôle L’arrachage manuel du trèfle blanc n’est pas une bonne pratique puisque le risque d’oublier des stolons est trop élevé. Un bon chaulage et une fertilisation azotée permettant d’obtenir un gazon dense sont de bonnes pratiques de gestion du trèfle blanc. Première stratégie : ajuster le programme de fertilisation en fonction de l’analyse de sol puisque le niveau d’azote ici est primordial Deuxième stratégie : appliquer un herbicide en postémergence avant la période de floraison du trèfle blanc en combinaison avec une augmentation de la fertilisation azotée; ne pas appliquer d’herbicides lorsque le trèfle est en fleur ou sous des conditions de stress hydrique, car le niveau d’efficacité du traitement sera grandement réduit

Pour un diagnostic exact, contactez Les Aménagements Lamontagne Inc dès aujourd’hui.

Des problèmes avec votre pelouse?

Laissez-nous remédier à cette situation.

bottom of page